Dès le début de la concertation sur la réforme de l’accès au premier cycle qui a donné naissance à la loi ORE (Orientation et réussite des étudiants), le Sgen-CFDT a énoncé des revendications pour les personnels investis dans la mise en œuvre de la réforme. Où en sommes-nous ?

Arrêtés « Licence » et « Cadre national des formations » : contrat de réussite étudiante, ingénierie des formations, évolution des dispositifs d’évaluation, professionnalisation… à l’issue de 4 groupes de travail, les évolutions proposées pour tenir compte de la loi ORE et de ses objectifs.

Moyens pour réussir la réforme, dotations aux établissements, accompagnement des étudiant.e.s, reconnaissance de l’investissement pédagogique des personnels, organisation du post-bac : une analyse du Sgen-CFDT.

Le Sgen-CFDT est opposé depuis sa création à toutes les formes de sélection. Il dénonce la sélection par manque de place mais aussi l’existence d’un système de formation post-bac à deux vitesses, très discriminant socialement…

Le Ministère avait imposé une lecture restrictive de l’arrêté des fonctions éligibles au titre du premier vivier. Le Sgen-CFDT l’a interpellé sur le sentiment d’injustice des collègues et surtout les conséquences de cette politique. La note de service publiée le 05/04/18 rectifie (un peu) le tir.

mardi 10 avril

Après l’adoption par le parlement de la loi Orientation et Réussite des Étudiants (ORE), les discussions sur l’arrêté licence vont s’ouvrir. Elles doivent permettre d’adapter le texte qui cadre l’organisation de la licence aux évolutions apportées par la loi ORE.

Le Sgen-CFDT a émis un avis favorable sur le projet de loi ORE Orientation et Réussite des Étudiants. Après son vote par le parlement, c’est le moment de faire le point. Profession Éducation interviewe Franck Loureiro, secrétaire général adjoint du Sgen-CFDT.

Comme promis par le candidat E. Macron, le baccalauréat fera l’objet de 4 épreuves en terminale. Dans le rapport remis par P. Mathiot les deux épreuves portant sur les spécialités devaient servir à éclairer le parcours futur de l’élève. Le calendrier retenu le permettra-t-il ?

Mise en œuvre de la réforme du 1er cycle universitaire : pour le Sgen-CFDT la prise en compte des effets de la réforme sur le travail des personnels et la meilleure reconnaissance de la mission pédagogique sont des enjeux essentiels.